Open Consoles vous donne la parole : Jobec



Voici le second épisode de la série 'Open Consoles vous donne la parole...' débutée il y a quelques temps par TheOtherDays.

Cette fois-ci, c'est Jobec - membre actif du fofo - qui s'y colle. Il nous présente SON jeu préféré avec un article mêlant humour et anecdotes comme on les aime. Sans plus attendre, on lui laisse la parole !


Salut les poilus !  Aimez vous les motos, les gamelles, les chaînes de vélo et les vaches couchées au milieu de la route ?


Si c'est le cas, vous pouvez remonter sur votre cheval mécanique et continuer a écraser des chats et des hérissons ( virtuels ) ! En effet, vous connaissez à coup sûr cette ancienne série de jeu vidéo d'Electronic Arts qui va faire l'objet de l'article que je vais commettre...

" MAIS QUELLE EST DONC CETTE SÉRIE DE JEUX VIDEO TONTON ? "

Alors c'est très simple !  Vous prenez une grosse poignée de ça :



Un petit coup ( par derrière de préférence ) de ceci :



Vous faites un tour ici : 
Vous ajoutez lui :



Et cela :



Et vous obtenez :



ROAD RASH débarqua en 1991 avec un premier épisode sur Sega Megadrive et posa d'emblée la plupart des mécanismes de jeux et autres gimmicks de la série. Cet article va donc s'attarder sur ce premier épisode sur Megadrive, puis à la fin, j'aborderais un peu les autres épisodes et versions.

Vous incarnez un pilote de moto qui participe à des courses sauvage de moto sur routes ouvertes dans différentes régions des USA.

Vous démarrez avec une moto légère, genre un petit 250 2 temps, maniable, mais limité en vitesse de pointe, vous choisissez une des 5 courses disponible, chacune représentant une région différente des usa, avec ses décors spécifiques... et sa faune aussi ! Mais je reviendrais plus tard là dessus et ZOU ! 


Comme vous pouvez le voir sur le screenshot ci dessus, le jeu se représente a la façon d'un Hang-On, d'un OutRun ou autre jeux de courses en 2d de cette époque : en vue a la 3ème personne, derrière le véhicule que l'on pilote.

On remarquera cependant qu'en premier plan nous est représenté le tableau de bord de la moto que l'on pilote.

Et comme vous allez le voir, il n'est pas là juste pour faire joli car on y trouve :

- Un compteur kilométrique nous renseignant sur la distance parcourue ( et donc à parcourir avant la ligne d'arrivée si on se souvient de la distance de la course qui nous est donné a l'écran de choix des courses )

- Un chronomètre ( le temps final réalisé à la fin d'une course n'a cependant aucune incidence sur les récompenses )

- 2 rétroviseurs fonctionnels, très utiles pour bloquer un concurrent qui s'apprête à nous doubler ou pour se préparer à lui coller un gros coup de latte !

- Un compteur de vitesse et un compte tour, fonctionnel, mais pas foncièrement utile

- la barre de santé de ton pilote ( et oui, à force de se prendre des coups, gros bobo ! ) , la barre de santé de ta moto ( et oui, à force de se prendre des gamelles, gros bobo aussi )  et enfin, une partie dédié au nom du pilote concurrent le plus proche de toi ainsi que sa jauge de santé.



Une fois en course, vous devrez finir premier, ou tout du moins, dans les 3 premiers pour valider le niveau.

Pour cela tout les coups sont permis pour y arriver : foncer dans les autres, coups de poings, de pieds, et  même dérober des armes aux concurrents qui en ont ! 

Tout ceci contribue à rendre le gameplay plus riche qu'un simple jeu de course 2d :  par exemple pour dérober une arme à un adversaire vous devrez porter un coup de poing  pile poile a la micro seconde ou ce concurrent vous porte un coup avec son arme, ça se joue vraiment au poil de seconde !  

Les armes dans ce premiers épisodes sont des matraques et des chaines de tronçonneuse ( bon en fait c'est plus surement des chaines de motos, mais tronçonneuse ça fait plus trash non ? )

Il faudra cependant penser aussi à garder votre monture sur ses roues car les routes sont étroites, sinueuses et blindées d'obstacles : véhicules roulant dans les deux sens, des arbres au bord qui n'ont de cesse de vouloir vous embrasser, et le plus comique : la faune locale !  En effet, il n'est pas rare de trouver une vache, un cerf, planté au milieu de la route, voir même tranquillement couché ! 

Mais vous pouvez faire de ces animaux un avantage en vous en servant de tremplin. En plus, quand on touche l'un d'eux, le jeu nous gratifie d'une magnifique digitalisation de son cri.....

$ù!=çyù !  scrogneugneu !  Enfin pas tout a fait, nous sommes sur Megadrive, les vaches ne font pas " MEUUUUUUH " mais plutôt " criiiiicirriiiiiiuuutuiidrii "

Au niveau des petits trucs marrant, quand on tombe de sa moto, on fait de belles gamelles, et quand on se retrouve le cul par terre, le plus souvent loin de sa moto, on voit notre pilote se relever et on peut avoir le plaisir de contrôler soit même le gugus pour le diriger vers la moto !

C'est tout con, mais je me souviens qu'a l'époque moi je trouvais ça magique ! c'était une sorte de liberté ! Il m'était même arrivé de m'amuser à faire courir mon pilote pendant des plombes pour le faire aller vers des maisons du décor (des fois qu'il y avait un truc secret dedans, qu'une porte s'ouvre et que je puisse rentrer dedans ! )  


En plus de tous les dangers énoncés depuis le début de cet article, il faut aussi compter sur la police qui vient souvent mettre son grain de sel, et évidemment, si on se retrouve à l'arrêt ou si on tombe alors qu'un agent de la police est pas loin, on se fait arrêter, la course est fini et on a droit à une amende ! 



Nous avons alors droit à un screenshot accompagné d'un commentaire très drôle.

Le jeu nous gratifie d'ailleurs de ces scénettes rigolote à la fin de chaque courses suivant son résultat : honneur ou humiliation !


Parlons maintenant d'un autre aspect du jeu : sa progression 

A la fin de chaque course, vous remportez une somme d'argent correspondant a votre classement, et cet argent vous servira à acheter une moto plus puissante, plus rapide plus tout etc...  , du classique aujourd'hui, mais en 1991, c'était plutôt une chouette feature !  

Egalement, quand on finit dans les 3 premiers dans une course, on est qualifié, et quand on est qualifié dans chacune des 5 courses qui nous est proposée, on a droit alors à ces même courses mais en niveau 2, elles sont plus longues, les concurrents plus coriaces, d'où l'intérêt d'acheter une moto plus rapide etc... 


Maintenant, je vais vous parler un petit peu du rapport affectif que j'ai avec cette série et plus particulièrement avec le premier épisode sur Megadrive :

En 1991, j'avais alors 13 ans, et, comme beaucoup, j'avais LE copain qui avait toutes les consoles et les jeux du moment ! Moi j'avais alors " qu'une " Master System avec 3 jeux que j'essorais depuis 2 ans :  Super tennis, Shinobi et Double Dragon...

Purée qu'est ce que je bavais d'envie à chaque fois qu'au collège, ce copain me parlait de sa nouvelle console ou son nouveau jeu. Un jour il me parla d'un jeu qu'il venait d'avoir où l'on pilotait une moto sur des vrais routes avec de la circulation des paysages et tout et tout, et en plus on pouvait se battre ! Il s'agissait donc de Road Rash, et ça m'a tout de suite interpellé car perso, j'étais depuis l'âge de 10 ans obsédé par les MOBYLETTES ! J'étais un lecteur assidu du magasine Mob chop ( est ce que certains ici connaisse ?  )





Faut voir que j'habitais depuis tout petit dans un petit village assez isolé de tout, que tout se faisait à pieds ou en vélo, et vu le relief un peu montagneux... avoir une mobylette était synonyme de liberté, de voyage, de sensations ! Pour dire, à 11 ans, je comptais même le nombre de mois qui me séparait des 14 ans pour que je puisse enfin accéder au Graal : l'âge d'avoir ma propre mobylette ! 

Et voilà que le copain me parle d'un jeu où on pilote une moto sur des vrais routes avec des paysages variés etc... qu'il y a même un compteur kilométrique !!! Bref ça me fait grave envie, je m'imaginais qu'avec son jeu on avait accès à toutes les routes existantes des USA, réellement ! Je m'imaginais pouvoir aller voir l'océan comme dans les séries tv américaines, puis aller dans une grande ville à me balader entre les gratte ciel etc ! Bref, on est naïf et bête quand on est jeune et innocent hein ?  Hé ! En même temps voilà, le patelin où j'avais vécu étant réellement loin de tout ! Par exemple,la première fois que j'ai vu un être humain à la peau noir, j'avais 11 ans ! 


Mais revenons a Road rash :

Alors que mon anniversaire approchait, ma mère me demanda si une Megadrive m'intéresserait ! 

Purée que oui ça m'intéresserait !!! Elle put me l'offrir grâce a une arnaq... heu... une offre promotionnelle du magasine France Loisir : il s'agissait de souscrire à un abonnement avec engagement de 2 ans à leur service ( obligation d'acheter un livre de leur catalogue une fois par mois ) et on pouvait avoir la console pour vraiment pas cher, genre 199 francs (30 euros).

J'avais eu Sonic avec et très vite j'ai commandé au noël suivant ce fameux Road Rash ! Très vite mes rêves de liberté, de voyages à travers l'écran de ma télé et de ma manette de Megadrive furent à ranger au rayon des souvenirs, je me sentais même un peu bête d'avoir pu croire qu'un simple jeu pourrait me permettre de voyager a travers tout les Etats Unis sur son réseau routier en taille réelle !

Un autre détail qui rendait pour moi ces Road Rash un peu magique : leurs cartouches ! 

Elles étaient différentes des autres cartouches de jeux Megadrive que j'avais connu, ce qui dans mon imaginaire renforçait le côté " waouuu " de la série :




Pour conclure avec ce premier épisode de Road rash, je dirais juste que ce jeu est déjà très très bon, c'est du fun a l'état pur si on est sensible a l'état d'esprit motard bad-ass. Personnellement, c'est un jeu avec lequel je prends toujours autant de plaisir a jouer, une petite course comme ça de temps en temps, c'est toujours sympa !


Abordons maintenant les autres épisodes de la série, ce sera juste une rapide revue car il serait trop long, vu le nombre d'épisodes et de supports, de m'arrêter en détail sur chacun, d'autant que les mécanismes de jeu ne changent pas fondamentalement.

Tout le long de son histoire, les différents Road Rash ont gardé le même gameplay et les même mécaniques de jeu, les différences se feront sur les graphismes, deux trois babioles comme les compteurs de vitesses, les lieux où se déroulent le jeu etc...

Il y eut 3 épisodes sur Megadrive, le 2 et le 3 apportant quelques petit plus : mode 2 joueurs simultanés, paysages internationaux pour le 3, des tableaux de bord digitaux dégueulasses etc...


Road rash 2





Road rash 3



Road Rash fut aussi porté sur Game gear et Master System. J'ai la version GG, le principe et le gameplay de cette version reste identique a la version MD, les graphismes sont juste moins détaillés, les décors plus vides mais il reste très sympa a jouer pour un jeu Game Gear...


Version Game Gear


Il y eut aussi 2 épisodes sur Game Boy : un épisode horrible sur GB noir et blanc, et un autre un peu moins pourri sur Game Boy Color.


Voyez l'évolution graphique apportée par la version color, y a une sacrée différence vous ne trouvez pas ?




Le jeu fut aussi porté sur console 3DO, une version plus belle, plus détaillée etc... à laquelle je n'ai jamais pu jouer hélas, mais d'après le podcast de la Caz rétro qui avait abordé la série Road rash, c'était une très très bonne version. 



Road Rash sorti également sur Amiga 



Sur Sega CD 




Puis un premier épisode est sorti sur la première Playstation et, je ne suis pas sûr n'ayant jamais joué a la version 3DO, mais il me semble que ce premier épisode sur PS1 est un portage de la version 3DO. Si quelqu'un en sait plus a ce sujet... 

En tout cas, pour ma part, ça reste ma version préférée, ex aequo avec le premier épisode sur MD. 

Il apporte quelques gros plus : des graphismes bien plus détaillées, une vitesse de jeu accrue encore, un choix entre plusieurs routes sur une même course, et des vidéos qui remplacent les petites scénettes animées ou les screenshots des premiers épisodes lorsqu'on se fait arrêter, que l'on fini une course etc...

Il y a juste un truc de vraiment dommage sur cette version : la suppression de la représentation du tableau de bord...


Enfin, la série passa par la suite avec plus ou moins de succès à la 3d sur Playstation : Road rash 3d et Road Rash Jailbreak,  et N64 avec Road rash 64.  



Des épisodes a la jouabilité désastreuse je trouve, les motos ne tenant pas du tout la route, mais alors vraiment pas ! Ou plutôt si elles tiennent TOUTE la route ! 

C'est dommage car sinon ces versions ne sont pas dénuées de quelques qualités : esprit d'origine conservé, humour, relative liberté offerte par la 3D.  




Vous allez me prendre pour un fou, mais j'avais acheté en import le Road Rash 3D sur Playstation 1, j'avais payé 800 francs (120 euros environ) je me souviens ! quand je vous dis que j'étais vraiment accroc a cette série !


Enfin, le dernier épisode de road rash a être sorti sur console fut Road Rash Jailbreak sur Game Boy Advance, qui est plutôt pas mal, facile et sympa. 


Voilà ! j'en ai fini avec cet article sur cette sympathique série que fut les Road rash ! J'espère que ça vous aura plu !

Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire