[Test] Le Snail W1, la console qui se prenait pour un téléphone ou l'inverse...

Bonjour,

On se retrouve cette fois pour le test d'une machine un peu particulière. Sa spécificité réside dans deux points :

- Son côté hybride (que je vais détailler par la suite)
- Ses caractéristiques techniques

Cette machine est le Snail W1 qui est une évolution du MUCH G2 dont j'ai dit et continue à dire tout le bien que je pense.





C'est donc avec un vif intérêt que j'ai accueilli la proposition de Belchine de tester ce nouveau device. L'évolution d'un précédent produit qui apporte entière satisfaction ne peut s'envisager que sous l'angle de l'optimisme !

Avant de rentrer dans le détail de mon test, je vais tenter de vous expliquer ce qui rend ce W1 si particulier.





Vous avez remarqué que depuis le début de l'article, j'omets volontairement de dire qu'il s'agit d'une console. En effet, ce nouvel appareil de Snail (anciennement IreadyGo) se veut être un smartphone orienté gaming, comme nous avait été présenté le Much G2 à l'époque. Le design est donc contenu pour rester dans un gabarit smartphone et il lui a été ajouté tout ce que l'on attend d'une console aujourd'hui, à savoir des contrôles physiques (Double gachettes, double sticks, D-Pad, 4 boutons d'actions, des boutons volumes, des boutons start/select et "retour", "home" ).

Belle ambition que ce Much W1...

Ajoutez à cela des caractéristiques techniques gonflées aux stéroïdes et vous comprenez la particularité de ce nouveau joujou !

Les caractéristiques techniques justement :

- Processeur MTK 6592 OctoCore à 1,7 Ghz
- GPU ARM Mali450-MP4 @700MHz
- 2 GB de RAM
- 16 Go de stockage interne.
- Ecran 5" IPS (720*1280)
- Batterie amovible de 3000 mAh
- Double SIM
- Bluetooth, Wifi display
- Caméra arrière de 8 Mpx et avant de 2 Mpx



Voyez comment ce MUCH W1 tente de vous faire craquer !

Les contrôles et l'ergonomie de la console

On va le dire d'emblée, c'est vraiment pas terrible. A vouloir faire de sa console un smartphone et s'imposer un look de smartphone, le choix de Snail est plus que contestable. A la fois le W1 est trop marqué console pour pouvoir l'utiliser au quotidien comme smartphone notamment en lien avec tous les boutons présent, il ne peut y avoir de doute sur l'utilité de cet objet. Pour rappel le Much G2 passe inaperçu de ce point de vue là. Et si on regarde du côté console, là c'est le drame du point de vue de l'ergonomie. Je vais détailler mon sentiment.
  • 2 sticks analogiques : 
Les sticks sont très classiques, ce sont des sliders façon PSP. On aime ou on aime pas. Je n'ai jamais été fan de ce type de sticks, mais ce W1 rend la tache encore plus difficile, car Snail a fait en sorte que rien ne dépasse de la face avant. Résultat les sticks sont dans une sorte de cavité qui rend leur utilisation très difficile....Votre pouce touchera systématiquement la colerette (cf photos ci-dessous).

  • D-Pad monobloc : 
Voilà un très bon D-Pad. Mais de nouveau on est confronté au même problème qu'avec les sticks. Il est dans un renfoncement et cela tue complètement son ergonomie. Pour du jeu de plateforme ça ne posera pas de réel problème mais dés que vous allez attaquer des jeux qui nécessitent de varier les positions du D-Pad, c'est le drame. Que ce soit sur Schmup ou Vs Fighting, ça devient vite injouable et les sticks là ne seront d'aucun secours...C'est vraiment dommage car ce D-Pad aurait été très bien si on l'avait laissé dépasser de l'écran !

  • 4 boutons d'action (1/2/3/4) :
Là pour le coup ça va être très court. Vous l'avez compris, Snail a voulu que rien ne dépasse du niveau de la surface de l'écran, pour garder un design contenu de smartphone. Les boutons n'y échappent pas. Et encore une fois, ça tue considérablement leur ergonomie, le pouce venant sans cesse toucher le rebord dans lequel sont enfermés les 4 boutons. Dommage, ils ont une course très agréable et répondent très bien. C'est moins handicapant que le D-Pad et les sticks mais c'est quand même pas une réussite.


  • 2 gâchettes : 
Là j'ai rien à redire, si ce n'est qu'il en manque deux ! Et oui M.Snail, si vouliez mettre tous les contrôles nécessaires pour faire de votre smartphone une console de jeu pourquoi avoir omis les gachettes L2/R2 ? Vous n'étiez plus à cela près. Les L1/R1 sont plutôt bonnes et sont assez proches de ce que vous pouvez trouver sur une JXD S5110.



  • Les boutons "systèmes" : 
Sur le Much G2, ces boutons n'existaient pas sans que ce soit un défaut car les fonctions avaient été assignées très intelligement sur les boutons d'action. Sur W1, on a le droit à Start/Select, Retour/Home. Ok. Sauf qu'ils sont vraiment petits, très mal placés quand on est en position smartphone et qu'en plus on perd les fonctions assignées sur les boutons d'actions comme le G2.


  • L'écran 
Un bon point cette fois ! L'écran est de bonne facture, de bons contrastes, un rendu couleurs agréable, des angles de visions globalement bon.

Pas grand chose à dire...enfin si quand même !

Cela n'a pas à voir directement avec l'écran mais à priori avec le capteur de proximité. En effet, ce dernier s'amuse avec moi. De façon très aléatoire (je n'ai pas compris avec quel algorithme il se fout de moi) il se déclenche et assombrit complètement l'écran, rendant celui-ci illisible. Le seul moyen d'en sortir est de mettre le W1 en veille via la bouton power et de le sortir à nouveau de veille. Chiant, fastidieux au possible et cela ne garantit pas que cela ne recommence pas dans la seconde qui suit... 

  • Le Form-Factor :
Difficile d'être complètement impartial après tout ce que je viens dire précédemment...mais je dois reconnaitre que j'aime bien la gueule de ce W1. C'est assez classique me direz-vous mais c'est plutôt classieux. J'en veux pour preuve ce joli contour couleur cuivre qui fait le tour de la console sur la tranche.



Par contre, le W1 est particulièrement friand des traces de doigt. La coque arrière en plastique est amovible pour vous donner accès à la batterie, au port SIM et au port microSd mais a le défaut de ne pas se fixer complètement et laisse un jour sur un côté.

Côté Software

  • Android 4.2.2 : Le W1 est livré avec android 4.2.2 et une surcouche constructeur identique à celle du G2. C'est pas le top mais c'est mieux que MIUI que j'ai testé sur la MiPad dernièrement. Pas de bloatwares, ni d'applications chinoises exotiques excessives. Ce qui m'avait plus sur le G2 était la possibilité de personnaliser assez finement les contrôles physiques. Ce n'est pas le cas ici sur le W1. Par contre, on a des raccourcis rapides auxquels on accède via un swype haut en bas de l'écran. Rien n'est dit concernant une mise à jour possible vers KitKat ou Lolipop. Le G2 a bénéficié de plusieurs MAJ OTA mineures (pas de changement de version). Qu'en sera-t-il de ce W1?


  • Les Roms Customs : 
A l'heure où j'écris ces lignes, le W1 n'est pas exempt de reproches concernant sa partie software. Ces points concernent notamment la Rom intégrée à la console à l'achat. Il existerait 2 versions, l'une correspondant à la marque 78dian et l'autre à Much Snail. La première permet d'avoir un accès root d'origine, l'autre non (fait exceptionnel pour une device chinois !). Bon soyez rassuré, il est toujours possible de rooter ensuite via des outils prévus à cet effet et accessibles sur notre forum (tuto+ soft).

Nikojiro, aidé de diablotinbouky, sur le forum a d'ailleurs mis les mains dans le cambouis et à commencer à optimiser la bête, en améliorant quelques points :
- root de la console (méthode de diablotinbouky + un script complémentaire pour remplacer le root de vRoot par SuperSU)
- réglage du mode du stick gauche sur "common rocker"
- freeze des applis Much KeyDIY, KeyAdapter et KeyAdapterRes pour désactiver les 2 couches de mapping Much
- installation de Tincore Keymapper avec démarrage automatique au boot. Tincore remplace complètement les outils de mapping Much et permet de contourner les soucis de reconnaissance des contrôles
Les gars de dingoonity sont également sur le coup. Il y a donc fort à parier de voir arriver rapidement des roms customs complètes. Surtout que notre ami Belchine ne manque pas de faire remonter tous ces points directement auprès de Snail.

Côté performance

  • Autonomie : Avec sa batterie de 3000 mAh le W1 s'en sort plutôt bien, vous dépasserez les 7 heures de jeu sans problème. La gestion de la veille est également très bonne. Cette partie est spécialement bien gérée, pas à la hauteur du G2 qui embarquait une batterie de 4000 mAh, mais c'est un bon point pour ce W1. En même temps, il fallait bien en trouver un de point positif !
  • En jeu : Là encore rien à dire, le W1 encaisse allègrement les grosses production 3D du Play Store. Son processeur OctoCore et ses 2 GB de RAM l'aident favorablement dans cette tâche. Maintenant, le souci est tout de même la façon dont chacun des jeux comprend en natif le mappage des contrôles physiques du W1...En effet, les jeux qui ont l'option gamepad dans leur menu contrôle ne reconnaissent pas les contrôles physiques du W1. Rien d'alarmant, il suffit de passer par l'application intégrée pour mapper sur les contrôles virtuels mais là encore le W1 rate quelque chose d'indispensable pour ce type de device. Une liste de jeux qui reconnaissent les contrôles du W1 est en cours d'élaboration sur le forum.
  • En émulation: Rien à dire de particulier sur cette partie, le W1 ira au maximum de ce que les émulateurs Android sont capables de faire. J'ai testé du Dolphin histoire de voir si les 8 coeurs du device pouvaient améliorer les choses. Vous connaissez le résultat, on plafonne autour des 6 fps. Bref, le W1 fera comme les autres en émulation avec une "légère" amélioration de la fluidité en prime (indiscernable à l'oeil nu mais faut bien justifier l'emploi de 8 coeurs non? )...
  • Benchmark : Pour les amateurs de chiffres, voici quelques image de pr0n pour les geeks que vous êtes. Ce que je constate c'est que malgré tout l'amour dont fait preuve ce W1 (8 coeurs quand même !) il ne caracole pas en haut des classements. Il fait certes largement mieux que son ancêtre le Much I5 mais se ramasse face à la désormais vieillissante Nvidia Shield qui continue de surprendre par ses performances.
Antutu Benchmark


GFX Bench


Much W1 vs Much i5



Much W1 vs Nvidia Shield



Conclusion 

Drôles de choix réalisés autour de ce device hybride. Trop console pour en faire un smartphone, trop smartphone pour en faire une bonne console, il laisse une impression très amère. Son prix en plus ne va pas l'aider à trouver le chemin des CPOSiens que vous êtes. Il est en vente à 270€ sur Belchine. Laissons lui sa chance et espérons que les améliorations logicielles le rendent plus attractif.

Dommage, car Snail/Much/iReadyGo propose des produits bien pensés, innovants et de qualité depuis le début. Là, c'est peut-être un peu trop, en tout cas à vouloir poursuivre plusieurs voies, ils ont raté l'essentiel, celle du jeu. La partie smartphone je ne l'ai pas testé car clairement je me vois pas me balader avec ce W1 dans la poche ou à l'oreille. Cela fait pas super sérieux si je dois le sortir dans le cadre professionnel.

Encore un énorme merci à Belchine de nous avoir fait confiance en nous proposant en avant-première le test de ce drôle de device hybride !

Pleins de photos en vrac en fin d'article, notamment des comparatives avec le Much G2.

site officiel

k0en.



























































Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

2 commentaires :

  1. La manière la plus simple de corriger ce problème de boutons, sticks et croix intégrés à la coque du téléphone et difficiles d'accès ou à manipuler serait de biseauter les bords qui les entourent comme Nintendo l'avait fait sur ses GBA SP.
    La prise en main était parfaite et pourtant rien ne dépassait de la coque quand la console était ouverte et qu'on la regardait de profil.

    RépondreSupprimer
  2. Ouaip, ou comme Sony sur Xperia Play et PSP Go.

    RépondreSupprimer