Les Reviews Rétrogaming : "The Mercury, Mega Jet and Venus Projects"

Bonjour à toutes & tous, 

Dans cette troisième partie des Reviews-Retrogaming d'Open-Consoles nous avons envie d'aborder avec vous aujourd'hui les consoles "portables" ou "transportables" de SEGA (abréviation de SErvice GAmes).




Voici les 3 belles sous toutes les coutures pour commencer:








Ici, (photo du dessus) sous les consoles Mega Jet et NOMAD, vous pouvez voir les prises destinées à brancher les manettes des seconds joueurs.



Le bouton noir qu'on distingue mal sur la MJ en haut sur le flanc droit (désolé pour la mauvaise qualité des photos!) est le bouton "MODE" que nous retrouverons plus tard aussi sur la NOMAD quant à la GG, c'est le bouton de réglage de luminosité.
Dans leur ensemble on ne peut pas reprocher quoi que ce soit au niveau de la prise en main de ces consoles car bien qu'assez épaisses elles sont vraiment très bien conçues et sont toutes très confortables et agréables à manipuler. 


Chargées et prêtes à servir? Alors let's go!

1990...

La Game Gear ou "Project Mercury" sort tout juste un an après la géniale Game Boy.
Cette version "portable" de la Master System peut même utiliser des cartouches similaires avec l'adaptateur "Master Gear", sinon elle ne bénéficie que de conversions issues de la ludothèque de la MS retravaillées et adaptées à sa résolution qui est plus basse.
Elle dispose d'un écran rétro-éclairé mais souffre d'une trop forte consommation de piles (env. 3h à 4h pour 6 piles LR6) et ce sera le problème principal de toutes ces premières consoles portables.
Sa seule amélioration notable par rapport à la MS est une palette de couleurs plus importante que sa consœur 8bits. 
On sait maintenant, pour finir, que certaines pièces de cette console sont fragiles comme les condensateurs dont la puissance diminuante cause des pertes au niveau du son et de la luminosité de l'écran avec le temps.
L'accessoire TV Tuner qui permet de capter des chaines hertziennes et qui vient se brancher dessus n'a jamais été commercialisé dans l’hexagone à cause de problèmes de redevance audiovisuelle contrairement à nos voisins Suisses par exemple.

Celle que nous avons utilisé pour cette review a été moddée [LED MOD] par une opération qui consiste à changer le néon d'origine (qui est responsable de la moitié de la consommation de la console à la base quand même!) par des LEDS disposées sur le pourtour de l'écran à l'aide de quelques câbles, dérivations et soudures.
Bien moins énergivores, ces LEDS nous permettront à présent de pousser jusqu'à 10h à 12h d'autonomie (maximum) environ avec de bonnes piles rechargeables actuelles et là, niveau consommation ça n'a vraiment plus rien à voir!


Elle est émulable avec DEGA, Gearoid, ou encore Droidgear.

1993...

La Mega-Jet est une sorte de grosse manette Megadrive basée sur l'architecture de la Megadrive 2 et développée conjointement par Sega et Japan Airlines et dotée nativement d'un port cartouche.
Utilisée exclusivement lors des vols internationaux des classes affaire et des 1ère classe de la J.A. c'était une véritable exclusivité qui n'était prêtée qu'aux voyageurs fortunés en "service compris" durant les vols.
Connectée à un écran LCD elle a un 2ème port manette pour le multi (parce qu'un SF2 à 2 c'est trop bon, même à 10.000 mètres d'altitude!) elle est aussi pourvue d'une prise casque pour les parties solo sans déranger le voisin qui roupille.

Mais on ne peut même pas dire qu'elle soit encore transportable à ce stade là...

1994...

La Mega-Jet "version publique" cette fois ci en format "mini-console de salon transportable" doit se connecter sur un téléviseur avec une alimentation secteur obligatoire et là non plus, pas de batterie ni de compartiment à piles (voir notre R-R sur la PC ENGINE LT) et toujours dotée d'un 2ème port manette pour le multi-jeux ainsi que de sa prise casque.
Vous pouvez maintenant aller faire des jeux chez votre voisin qui n'a pas de console sans être trop encombré!


1995...

La NOMAD ou "Genesis Nomad" aussi conçue sous le nom de "Project Venus" selon cette habitude propre à SEGA of America d'attribuer des noms de planètes du système solaire à ses consoles, n'est sortie qu'exclusivement aux US.
C'est simplement une MJ dotée d'un écran LCD à matrice passive et d'un haut-parleur et qui ne dispose pas elle non plus de compartiment à piles ou de batterie.
On peut quand même la brancher à un téléviseur (elle était compatible avec les connectiques de la MD2 et de la Sega Pico) et dispose d'une prise pour une seconde manette.

En l'état, elle doit être obligatoirement branchée sur secteur pour pouvoir fonctionner, elle est donc bien "transportable" et non "portable".



Celle que nous vous présentons ici a aussi été moddée [LCD SCREEN MOD] et au final elle se révèle être assez similaire à la PC ENGINE LT dans sa conception initiale.
Elle ne devient "portable" que grâce à l'ajout du "Battery Pack" et n'a qu'une très faible autonomie car elle aussi accuse une surconsommation en énergie, (problème décidément récurant chez SEGA mais n'oublions pas que nous n'étions à l'époque qu'aux balbutiements de ces nouvelles technologies)
Le bouton "MODE" qui permet de passer de 3 à 6 touches et vice versa en fonction des jeux sert aussi de touche "SELECT" dans d'autres.
Mais SEGA commence à zoner ses jeux à partir de 1993 et en général les jeux EU qui passent sur ce support sont tous antérieur à cette date.

... On raconte que...

Lors de sa conception elle était prévue avec un écran tactile et devait bénéficier de nouveaux jeux adaptés à ce support mais ce projet fût rapidement avorté dû au trop grand coût de fabrication.
Je ne vous parle même pas de la consommation en énergie d'un tel matériel en 1995! 
On a aussi lu ici et là qu'un prototype EU aurait été construit pour des essais mais que les ventes déclinantes de la MD auraient vite mit un terme à ce projet d’extension de zones de vente de la console.


Et voilà le BATTERY PACK, (recto/verso) ce fameux accessoire absolument indispensable pour rendre votre NOMAD enfin "portable".
Il se "clipse" au dos de la console sans autre manœuvre, tout simplement. 


Voilà donc pour notre petit tour des consoles portables ou transportables de Sega.
Nous espérons que cette review vous aura divertit un peu ou même donné peut-être des idées en cette période de Noël. 

note: Il y aura une petite annexe complémentaire à cet article sur les portables SEGA comme les SM-4000 dotées d'un port carte SD très bientôt! ;)

Toute la team d'Open Consoles vous remercie et vous rappelle que nous sommes à votre entière disposition pour discuter de toutes ces consoles avec vous dans le thread du forum ou ici même en commentaire si vous avez des questions.

Et enfin pour terminer, le lien qui vous mènera directement à notre "Bestset Megadrive", absolument indispensable pour découvrir les meilleurs titres de cette console fantastique!

suivez le lien: bestset Megadrive  

Allez, moi j'retourne me faire un p'tit Missile Defense 3D avec mon light phaser et mes super lunettes 3D! 



Mouahahahahahahahahahhh!!!... à très bientôt,

RankXeroxZ

Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire