Les Reviews Retrogaming : La GP32 de Game Park.

Bonjour à toutes & tous !

Nous allons aborder aujourd’hui une console qui nous tient à tous particulièrement à cœur chez Open-Consoles, la GP32, toute première CPOS, conçue et fabriquée par la société Coréenne Game Park.








Comme lors de notre review précédente, le but ici n'est pas de faire un test de ces consoles mais simplement d'en parler un peu ensembles en ne relevant que les points qui nous paraissent importants pour ce petit article, nous vous souhaitons bonne lecture.


Alors avant tout il faut déjà préciser ici pour les heureux possesseurs de WIZ ou de Caanoo que c’est bien « Game Park » qui est à l’origine de cette console et non "GPH" et je m'en explique tout de suite...


Les marques « Game Park Holdings » (GPH) et « Game Park Inc » (ne cherchez pas, vous ne trouverez ce logo là sur aucune de vos consoles!) ne naitront qu’en 2005 quand la société se scindera en 2 parties suite à de trop nombreux désaccords internes.



Pour clore ici ce bref historique, sachez tout de même que l'aventure se terminera dès 2006 pour GP inc. quand GPH elle, va au même moment se lancer dans la production de la GP2X, mais nous reparlerons de tout cela lors d’une prochaine review dédiée aux constructeurs ou à cette seconde vague de consoles GPH.




La première GP32 à voir le jour en fin d’année 2001 est donc la NLU (No-Light-Unit) et il faut noter ici que le schéma global de ce modèle restera identique pour les suivants -si ce n’est les écrans successifs, qui eux évolueront- 

Cette première mouture sort un peu dans la précipitation car GP cherche à profiter du fait que la GBA (sortie en 2001) soit encore interdite en Corée à ce moment là.

Cette interdiction qui sera levée dès le mois de Janvier 2002 aura quand même laissé une brève ouverture au lancement de la GP32.



Donc pour résumer, la NLU est constituée d'un écran couleur non-éclairé, fonctionne avec des cartes SmartMédia 5V de différentes capacités et elle est alimentée par 2 piles LR6.

Vous pouvez tabler sur une autonomie de plus d’une dizaine d’heures avec le réglage d'origine mais cette donnée varie si vous modifiez la vitesse du CPU et à combien.

(133mhz de base, "sous-cadençable" jusqu'à 66mhz et "sur-cadençable" jusqu'à 256mhz, ce réglage peut donc rallonger ou écourter celle-ci)


Viendra ensuite la GP32 FLU (Front-Light-Unit) fin 2002 avec un écran éclairé en façade un peu comme les premières GBA SP mais avec la possibilité de l’éteindre afin d'en allonger un peu l'autonomie en cas de besoin et ce, grâce un petit interrupteur placé au dos de la console. (oui, le tout petit carré sous la vis!)





Puis ce sera au tour de la BLU (Back-Light-Unit) à la mi-2004 suivie de la BLU+ fin-2004 qui viendront finalement clôturer cette première gamme de consoles GPH.


Cette dernière version diffère légèrement de la première avec son écran Taïwanais de meilleure qualité que le Samsung de la BLU mais causera du coup quelques problèmes d'incompatibilité avec les softs non prévus initialement pour lui.




Les accessoires sont peu nombreux pour ces consoles, il y a le GP-Link pour le multyplay, un chatboard Ericsson peut aussi se connecter à la GP32 (il me semble que l'émulateur Atari ST le prenait en charge ainsi que le jeu d'aventures amateur aux Graphiques textuels Kronos)

Les jeux étaient disponibles en boîte ou en téléchargement direct sur le JoyGP (version Internationale de MegaGP, boutique de jeux en ligne Coréenne où les jeux virtuels étaient vendus un peu moins chers, de l'ordre d'une dizaine d'€ pour un jeu dématérialisé contre une trentaine d'€ pour un jeu en boîte.) 


Il faut savoir à ce propos que certains jeux n'étaient disponibles qu'en téléchargement et ne sont jamais sortis "physiquement" comme "Gloop Deluxe" par exemple.



Et nous abordons ici la dernière partie de cet article, à savoir les modèles de GP32 rares.

Il existe bien quelques modèles de NLU de collection mais la seule à notre disposition actuellement est la Black version d'un pack ASR en état neuf. (Astonishia Story R)

Il existe bien des NLU dont la coque est bleue/transparente ou verte/transparente mais pour ce qui est d'autres éventuelles couleurs je n'en ai jamais vu (à part dans des publicités d'époque) et ne peux donc pas vous en parler...


Voilà, cette petite review est à présent terminée, pour notre part nous avons replongé avec beaucoup de plaisir dans la mémoire de nos chères consoles et plus particulièrement des CPOS aujourd'hui et nous espérons que ce petit tour vous aura plu autant qu'à nous.

En attendant de vous retrouver sur le forum et de discuter ensembles de ces consoles, n'oubliez pas qu'un peu d'histoire ne fait pas de mal et profitez de notre TIMELINE qui retrace l'évolution complète de nos consoles jusqu'à aujourd'hui!

Qui sait, peut-être y verrez vous le prochain thème de notre Review -Retrogaming?!...

Si vous préférez confronter directement des modèles de consoles différents et pouvoir comparer toutes leurs specs en un clin d’œil alors foncez sur notre Tableau Comparatif et vous saurez tout sur elles!

A très bientôt pour une prochaine review!

RankXeroxZ

Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire