JXD S5800 : Le retour d'expérience des membres d'Open-Consoles.

Je me suis posé la question de savoir comment rendre compte d'une console que je ne possède pas pour que nos lecteurs puissent être tenu au courant des nouvelles CPOS. La réponse était évidente : les membres du forum Open-Consoles !





J'ai déjà évoqué l'attente que j'avais concernant la JXD S5800, qui est la version 5" de la la célèbre JXD S7800. Malheureusement, je n'ai pas pu mettre la main dessus et vous proposer un test comme j'ai pu le faire avec d'autres consoles.


Et bien qu'à cela ne tienne, j'ai demandé aux possesseurs de cette console sur le forum s'ils acceptaient de nous faire un retour. Et comme nos membres sont FORMIDABLES, ils ont joué le jeu !


Je vous propose donc une petite compilation des retours de JeanPierreFoucault (sisi lui même), de GuzZO, de Ginchoxeid et de Smecta (oui comme le médoc pour la constipation ! )

La consigne était de se prononcer sur les éléments suivants :
  • Ergonomie 
  • Ecran 
  • Son
  • Adds-on (bluetooth, double sim...)
  • Autonomie
  • Applications
  • Emulateurs
  • Jeux
  • Rapport Qualité / Prix
Avant de détailler, voici les spécifications officielles de la machine:


ChipsetMTK6582, Quad-Core Cortex A7, 1.3GHz
Display5-inch IPS Bright LCD, Resolution: 960*540 pixels
Touch Panel5 point Capacitive Screen ( G+G )
Communications3G (WCDMA: 850, 2100) Calling+2G
(GSM: 850,900,1800,1900) Calling
NetworkWi-Fi (802.11 b/g/n), built-in 3G (WCDMA) 
RAM1GB LP DDR2
ROM8GB Flash, support external TF card up to 32GB
OSAndroid 4.2


Games Control5-point capacitive touch, perfect buttons control
and gravity control
ButtonsDirection buttons, ABXY, Dual LR, Dual analog joysticks,
select, start, Vol+/-, Reset, POWER, Home, Back, Menu
and Mode switch button
G-Sensor3 Axis Gravity Sensor
BluetoothSupport
GPSSupport
Camera0.3MP Front Camera, 5.0MP Rear Camera
BatteryBuilt-in replaceable and rechargeable lithium-ion battery
Charge with 5V 1A Micro USB charging (slow)
Sound deviceSpeaker, phone receiver and MIC
I/OUSB2.0 High Speed
OTG: Connet Keyboard, mouse, U disk and Hard disk
3.5mm Stereo earphone mini jack,Micro TF card slot, max 32GB
TV outWiFi-Display




ColorBlack, White
SizeLength: 198mm  Width: 88mm   Height: 15.6mm  Weight: 259g




Ergonomie

Pour notre ami Jeanpierrefoucault, le format 5" avec un form factor éprouvé est efficace, les sticks sont précis et le nombre de boutons à disposition est un plus. Par contre, il note une croix qui couine et qui manque de précision pour les jeux de combat exigeants (SF III.3), des gâchettes un peu déstabilisantes et qui lui font peur sur le long terme.

Pour GuzZO, la taille est bonne pour ses mains, tous les boutons sont accessibles mais il faut tout de même faire attention au placement des mains sinon gare au risque de crampes.
Les sticks sont rigides et cela lui convient. La croix n'est pas assez précise. Les gâchettes sont un peu molles mais ça passe.
Le cache arrière est un peu difficile à retirer, et avec une crainte sur le long terme.

Ginchoxeid, donne la note de 15/20 sur ce point. Il a de grandes mains, et trouve qu'on l'a bien en main, cependant elle est surtout plus longue que haute, ce qui la rend difficilement transportable dans une poche (mais faisable, ça dépasse un peu, surtout contraignant pour s'asseoir). Les sticks analogiques sont plutôt rigides, mais très efficaces, contrairement à la croix, pas très précise, surtout pour les diagonales. Les boutons sont très bien, malgré la sensation de plastique fragile quand on appuie dessus. Il est vrai que le cache arrière est vraiment fragile et les attaches pas très rassurantes. Dommage aussi de ne pas avoir de port micro HDMI (il y a le display wifi à la place).

Enfin, Smecta trouve l'ergonomie globale plutôt bonne. La prise en main se fait sans problème. Elle n'est pas trop lourde, et même s'il l'a trouvé un peu grande au début, c'est finalement un "mal" nécessaire pour un écran 5 pouces et autant de boutons. Les boutons justement, ça fait plaisir d'en avoir autant, et cela permet de jouer à pas mal de types de console en émulation.
L'outil pour binder les touches physiques aux touches tactiles est vraiment très bien fait (keymapping).
Par contre, côté qualité des boutons, c'est très moyen, il y revient dans la partie qualité.

Pour résumer, nos membres s'accordent à dire que la tenue en main est bonne, les sticks de qualité et le nombre de boutons très satisfaisants. Les points négatifs qu'ils relèvent concernent les gâchettes, le cache arrière et sa fragilité dans le temps, ainsi que la croix directionnelle qui semble être imprécise.


Ecran :

Pour notre animateur vedette, la taille de l'écran est idéale et la définition suffisante pour du retrogaming. Les angles de vues sont bons. Pour lui, il n'y a rien à redire (et les écrans... de TV ça le connait ! )

GuzZO, a un avis un peu différent. Il trouve l'écran de bonne qualité malgré une expérience gâchée par le fait que le sien était cassé à réception. Il ne peut donc pas tester la réactivité du tactile. Le tiers central de l'écran ne répond pas au tactile...

Ginchoxeid attribue la note de 16/20 à l'écran. La définition QHD est très suffisante, surtout pour le retrogaming et même les jeux modernes. La luminosité est très bonne en général, même en plein soleil, juste, mais suffisante. Ce qui le gêne c'est l'effet barre verticale tous les 3/4 mm sur l'écran, visible uniquement en plein soleil [NDLR : c'est la matrice de la dalle tactile qu'on voit apparaitre]. Il estime l'écran un peu trop sensible, mais on s'habitue (à tendance à valider avant même qu'on ait le temps de faire défiler).

Pour Smecta, l'écran est bon. L'affichage est très bon et le format de l'écran très adapté au retrogaming. Suffisamment grand pour en profiter, mais pas trop pour éviter les gros pixels.

Pour résumer, l'écran de la JXD S5800 est décrit comme de qualité. Reste tout de même des interrogations sur sa sensibilité (excessive) et la qualité du matériel utilisée...





Son :

Là nos 4 camarades s'accordent à dire que c'est un des mauvais points de la JXD S5800.

Jeanpierrefoucault regrette que le son sorte en mono. 

GuzZO fait le même constat en précisant que le son est pas top mais devient correct avec l'utilisation d'écouteurs. Le son est un peu fort même au minimum, et il a dû installer une application supplémentaire pour le baisser, un comble non ?

Ginchoxeid donne la note de 05/20... Le son mono n'est pas terrible mais avec des écouteurs c'est parfaitement suffisant. Pour le téléphone c'est suffisant aussi, sauf si trop de bruit ambiant, c'est galère.

Enfin, Smecta indique que le son est vraiment (très) mauvais. En mono d'une part, mais même au delà il n'a pas l'impression d'un son net et clair.  Même au plus faible, le son semble fort.

Pour résumer c'est clairement le point faible de la petite JXD, un son mono au rendu mauvais et au minimum trop élevé. L'utilisation d'écouteurs semble toutefois apporter une amélioration.


Adds-on :

Ginchoxeid attribue un généreux 17/20 concernant cette partie de la JXD S5800. Il note notamment que le Wifi capte très bien. Le GPS met entre 15 et 30 secondes pour capter 7 satellites environ et ne s'est jamais déconnecté après un trajet de 150 km. Il n'a pas testé le wifi display et le bluetooth.

Smecta relève aussi le bonne qualité du Wifi. Il trouve par contre que l'emplacement de la carte SD n'est vraiment pas pratique (obligé de déloger la batterie pour l'insérer).

Peu de retour de la part de nos membres, si ce n'est un GPS et un module Wifi efficace. Dois-je en conclure, que les adds-on ne sont pas discriminant dans le choix d'une CPOS?




Autonomie :

Le point névralgique de la majorité des CPOS. Voyons ce qu'il en est de la S5800.

Pour Jeanpierrefoucault c'est impressionnant (rien que ça !). Il n'a pas réellement mesuré, mais il a fait tout un tas de longues parties, de téléchargement, de surf et cela lui semble très prometteur ! Et bien sûr il note que la batterie est amovible même si ce n'est pas évident d'en trouver d'autres dans le commerce.

GuzZO indique que la JXD S5800 a une très bonne gestion de la veille. Il n'a pas non plus de chiffres exacts à donner pour les utilisations jeux/vidéos/internet mais  estime l'autonomie à 4/5 h environ en émulation. A noter que selon les revendeurs, il est possible d'acheter des batteries supplémentaires.

18/20, c'est la note que Ginchoxeid concède à la console sur son autonomie. Elle dispose d'une batterie de 3000 mAh, qui peut durer plusieurs jours sans souci si juste un peu de surf, téléphone et un peu de jeux. Environ 5/6 heures sur un émulateur comme ePSXe. Le GPS avec luminosité à fond environ 3/4 heures. 

Le retour d'expérience de notre ami Smecta confirme les dires de ses camarades. Il note une très bonne autonomie. Chargée le dimanche soir, il y a joué tous les jours dans les transports pour aller bosser et un peu le soir, disons donc 2 heures par jour. Soit environ 1h30 - 2h00 par jour depuis 3 jours, et il lui reste 32% de batterie. Il coupe la console la nuit et dans la journée (au boulot) afin de l'économiser.
En revanche, la charge lui semble vraiment super longue, une bonne dizaine d'heure. 

C'est donc un bon point pour la JXD S5800. Une batterie de bonne capacité et amovible qui semble en plus bénéficier d'une bonne optimisation software. Reste la question de la facilité de trouver une batterie de remplacement dans le commerce.

Applications (contenu Software) :

JeanPierreFoucault note que l'on trouve ce qui est apparemment d'usage chez JXD, des chinoiseries pas très en phase avec le copyright, mais ça permet au moins de voir le potentiel de la bête sur des softs Android. 

L'ami GuzZO n'apprécie pas les applications chinoises qu'il a dû enlever, les émulateurs préinstallés qui ne sont pas à jour et le launcher par défaut.

Ginchoxeid attribue un 17/20 sur cette partie. Pour l'interface et autres applications (photo, agenda, magnéto...), il trouve cela très simple et efficace. Pas de chihuahua, du simple Android en version 4.2.2 qu'il juge très fluide. L'application de mapping des touches est directement accessible par un bouton physique, très pratique et facile à utiliser. Contrairement à GuzZO, il trouve l'interface claire mais confirme que les émulateurs sont à changer par ceux de votre choix.

Smecta met en avant l'accès complet au catalogue Android, qui propose un immense choix de possibilité. Il précise que sur sa console il n'a pas toutes les applications chinoises car il l'a acheté dans une boutique francophone qui l'a visiblement "nettoyé" avant.

On retiendra que les applications embarquées ne sont pas les plus adaptées à l'utilisation que l'on souhaite de cette console. Pour autant, la souplesse du système permet facilement de résoudre ce problème avec l'accès au Google Play.

Emulateurs

On attaque la partie que tout le monde attend, les performances sont-elles au rendez-vous ?

Pour JeanPierreFoucault qui est adepte des sensations les plus proches possible de l'original, il admet qu'elle s'en tire très bien sur les supports 16 bits 2D (NeoGeo inclus), mais patine un peu plus avec la N64, et certains jeux PS One. Certains jeux sont injouables sur la première, et pour la deuxième, il faut parfois fermer les yeux sur quelques bugs ou baisses de framerate (rien de bien méchant ceci dit, et c'est un pointilleux qui vous le dit).

GuzZO est rentré dans le détail de quelques émulateurs :
  • PPSSPP (sans réglage) : très fort ralentissement dans God of War, c'est injouable. FF Crisis Core à l'air jouable même si un peu lent (réglages à faire?)
  • Reicast : Virtua Tennis est jouable avec quelques ralentissements, Sonic Adventures injouable car les contrôles ne marchent pas.
  • PSX : Tekken est fluide, FF7 parfait.
  • N64 : Limite jouable pour Mario 64... à voir avec du frameskip
  • Autres émulateurs 8, 16 et 32 bits : pas tout testé mais ça devrait passer sans problème
Ginchoxeid (qui doit être enseignant IRL !) donne la note de 17/20 et nous détaille les éléments suivants :
  • ePSXe : Ridge Racer 1,2 et 4, impeccable. L'OpenGL marche bien mais le son bug ( la faute à epsxe ?). Open GL fait ramer parfois les jeux et le son, une fois le plug-in enlevé tout marche très bien. Ace Combat 3, Radical Biker, Cool Boarders 1, Bakusou Kyoukai Let's Go, Little Ralph, Gekitotsu Toma Arc, Gran Turismo 2, Micro Maniacs, Motor Toons Grand Prix 2, Ridegear Guybrave, Samurai Deeper Kyo, Snowboard Kids Plus fonctionnent tous nickel.
  • SNES : tous les jeux marchent parfaitement (Cybernator, Rocky Rodent, Batman Returns, Donkey Kong ...)
  • N64oid : Mario Kart freeze légèrement par moment, pour Mario 64 aussi, Zelda marche bien par contre, pour les autres il a un écran noir, ou il faut attendre longtemps avant d'avoir une image.
  • PSP : c'est trop lent, trop injouable, ou trop de bugs graphiques...sauf Final Fantasy 7 Core Crisis qui marche super bien.
Smecta est plus mitigé. Il trouve que c'est un peu plus compliqué car il est obligé d'avoir plusieurs émulateurs de chaque console afin de jouer à ce qu'il a envie. Il a rencontré pas mal d'incompatibilités. Des jeux qui ne se lancent pas, ou qui sont très mal émulés (bug graphiques par exemple).
Pour la Game Gear, il a vraiment galéré, à tel point qu'il a décidé de passer par les jeux Master System qui sont pour la plupart quasiment les mêmes.
Au final il finit toujours par trouver une solution, mais c'est assez pénible de passer du temps à tester plusieurs émulateurs ou plusieurs versions de roms pour lancer un jeu.

Sans réelle surprise, la JXD S5800 trouve ses limites dans l'émulation. La faute ne lui est pas forcément imputable puisque tous les émulateurs post 32bits ne sont pas tous complètement optimisés. Ce qu'il faut retenir c'est que pour une émulation jusqu'à la PSone, la petite JXD devrait convenir au plus grand nombre.

Jeux

JeanPierreFoucault précise qu'elle s'en tire vraiment pas mal sur des jeux réputés gourmands comme GTA par exemple.

Pour GuzZO le ressenti est positif, il n'a testé que Crazy Taxi et ça marche très bien, c'est fluide. Les contrôles sont reconnus d'office.

Smecta a un avis positif sur cette partie. Comme pour les applications, le choix accessible via le Google Play est un vrai plus. Les casuals games qu'il a pu tester tournent plutôt bien. Le système de mapping des touches tactiles de direction sur le dpad ne pose aucun problème. Reste à voir les performances pour les jeux plus gourmands. 
Peu de retour sur cette partie. Notons simplement que la 5800 vous donnera accès au Google Play et à sa multitude de jeux. Vous devriez rencontrer peu de problèmes de compatibilité et la grosse majorité des titres devrait tourner sans difficultés.

Rapport Qualité/Prix

Alors finalement, est-ce que nos 4 larrons conseillent l'achat de la JXD S5800 ? Voyons cela immédiatement !

JeanPierreFoucault indique qu'il a un smartphone avec une finition correcte, un usage agréable, une bonne autonomie, et des imperfections qui ne vont pas jusqu’à lui faire regretter mon achat (alors qu'il a vraiment attendu avant de prendre une CPOS, ne croyant pas du tout à Android pour ce genre d'usage). Il pense d'ailleurs qu'a terme, si Microsoft baisse le prix de ses licences, il va y avoir des retournements de veste sur ce secteur.

GuzZO est content de son achat malgré les problèmes rencontrés sur son modèle qui nécessite de la renvoyer à cause de l'overlapping et de son écran défectueux. Ce qu'il retient c'est la très bonne autonomie, la batterie amovible, la qualité de l'écran (couleur, angle), le bon signal wifi. Tous les boutons nécessaires sont là et bien placés mais il trouve la croix trop imprécise. Il aurait aimé un GPU un peu plus puissant.

Ginchoxeid attribue un 16/20 général, à cause de lacunes comme le manque de 3G, un GPU pas assez puissant, le manque de port micro HDMI, des boutons hardwares buggés pour la première vague (mais pas gênant pour lui), quelques barres sur l'écran en plein soleil, et une taille (la longueur précisément à cause des sticks, croix et boutons) encore trop conséquente. Après plus d'1 mois de test, il recherchait un smartphone Android (téléphone, gps, internet) couplé à un concept gaming (manettes) et le duo est presque parfaitement utilisable au quotidien et le tout pour moins de 100 euros. Les points positifs à retenir :

  • écran 5 pouces lumineux.
  • prise en main convenable.
  • pad analogique.
  • émulation jusqu'au 32 bits nickel.
  • bouton physiques pour le mapping des touches
  • GPS et WIFI bon.
  • batterie performante.
  • prix

Ce qu'il aimerait voir améliorer pour une future version :
1) la longueur : mettre un slide comme le Xperia Play pour gagner en longueur quitte à ce que se soit plus large et mettre des stick analogiques comme la 3DS.
2) le gpu : plus puissant tout simplement
3) la 3g : et même pourquoi pas la 4g.
4) les hauts parleurs : tout à revoir
5) la croix directionnelle : plus précise



Smecta, comme indiqué plus haut, l'a acheté dans une boutique francobelge, a un prix relativement élevé, 170€. Mais il a préféré payer pour le confort. Par confort, il entend expédition depuis la France, pas de surprise de douane, échange facile en cas de problème, nettoyage et vérification de la console. Côté qualité, il trouve que les boutons sont vraiment mauvais. Le D-pad grince et n'est pas très précis, les lettres sur les boutons d'actions commencent à s'effacer, les sticks sont corrects mais sans plus. Le couvercle arrière n'est pas facile à enlever. Et comme déjà dit, le son est vraiment mauvais.



Donc côté qualité matériel, c'est pas très bon. Pour un peu plus cher, on a par exemple une 3DS qui est vraiment du très bon matos.



Mais évidemment, l’intérêt de la S5800 c'est d'avoir une console qui peut tout faire. Et à ce niveau le prix est justifié.


Pour résumer, comme souvent avec les consoles de JXD ce n'est pas parfait. La qualité de fabrication est aléatoire comme bien souvent. On est toujours sur du Low-Cost et forcément un moment cela a des conséquences sur le ressenti de son utilisateur. Cette JXD S5800, même si elle fait finalement ce pourquoi nos membres l'ont acheté, semble laisser toutefois ses utilisateurs sur leur faim. On aurait pu penser que JXD allait faire valoir l'expérience acquise sur les modèles précédents. Les améliorations sont notables mais pas encore satisfaisantes au regard du prix de la machine qui se situe entre 100 et 150 euros. Pour ma part, cette console n'est pas le modèle 5" Android tant attendu. Je me suis d'ailleurs rabattu sur la GPD G5, que j'espère prochainement vous présenter dans un prochain test.


Je remercie nos 4 membres de s'être prêté au jeu qui nous a permis de nous faire une idée plus précise de cette JXD S5800.

k0en




Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

1 commentaires :

  1. Ginchoxeid :
    superbe présentation des résumés K0en :).
    Juste que je rectifie pour la 3g qui fonctionne à merveille chez moi, je me suis trompé dans les réglages. Ça complète bien le test du site lesnumériques, et surtout ça donne un résumé sur l'utilisation pour les futurs acheteurs de CPOS. Peut être ta conclusion qui est très négative et reflète une légère amertume sur l'attente de la JXD 5800s qui n'a bien évidemment pas la carrure pour être parfaite. Néanmoins, pour 100 euros, c'est vraiment un bon produit au quotidien, et il me fallait mettre cette petite note positive pour dire que jxd à une base intéressante, qui pourrait très facilement être amélioré. Finalement le plus chiant, c'est le regard médusé des collègues quand je sors la bête pour appeler, "énorme, monstrueux", pas temps que ça quand je regarde les grands smartphones ultra sony, méga note samsung et compagnie.

    RépondreSupprimer