[Interview] A la rencontre du créateur de la Gamebuino : Aurélien Rodot


Bonjour à tous,

Aujourd'hui la Team OpenConsoles a décidé de partir à la rencontre d'Aurélien Rodot, le jeune créateur (21 ans !) de la Gamebuino dont on a parlé sur ce billet.


Il faut savoir qu'à peine quelques jours après le lancement de la campagne Indiegogo, l'objectif de départ a été atteint et maintenant dépasse les 10.000 €. La console étant un projet open source, on ne pouvait résister à l'envie d'en savoir plus.

Aurélien, alias r0d0t, a bien voulu se prêter au jeu des questions / réponses pour notre plus grand plaisir.


- Aurélien Rodot, peux-tu te présenter ?
Alors, qui suis-je ? Certains me disent fou, d’autres me prennent pour un génie, tout ça parce que je passe mon temps libre à fabriquer des trucs tous plus inutiles les uns que les autres (à découvrir sur http://r0d0t.tumblr.com/ ). D’un point de vue professionnel, j’arrive à la fin de ma formation d’ingénieur en mécanique pour commencer un job d’ingénieur recherche et développement en robotique adaptative, et peut être faire un doctorat en robotique, comme ça je pourrai dire aux gens « Je suis docteur, pas médecin ! » (Ouais c’est ma principale motivation). Comme je disais je suis mécanicien de formation, mais ça ne m’empêche pas de m’intéresser à la programmation et l’électronique, que j’ai découvert il y a déjà plusieurs années grâce à Arduino.

- Alors que la PS4 et la XBox One viennent de sortir, comment t'es venue l'idée de sortir une mini-portable à cristaux liquides ?

Il y a environ un an de cela, j’ai bidouillé une console avec un atmega328, un accéléromètre et un petit écran (cf. Hackaday). Beaucoup de gens, en voyant la vidéo, me demandaient de l’aide pour en faire une. Le problème est qu’il est vite frustrant de passer une demi-journée à debuguer des trucs du type « mon écran affiche rien quand je l’branche ». C’est pourquoi j’ai pensé faire une console déjà fonctionnelle avec une bibliothèque fournie, pour pouvoir se concentrer sur son jeu plutôt que sur les pannes matérielles ou la programmation de bas niveau.



- Depuis combien de temps bosses-tu sur le projet ?
Ça fait donc depuis environ un an que je travaille sur ce projet de façon intermittente. Enfin, ça s’est franchement intensifié ces derniers temps.

- As-tu une équipe avec toi ou travailles-tu seul ? Dans le premier cas, comment sont répartis les rôles ?

Jusqu’à présent je travaillais seul, mais depuis que ce projet est sur Indiegogo le forum s’est peuplé et ça me permet d’échanger sur l’avancement du projet. Pour l’instant je fais à peu près tout, mis à part Myndale qui m’a programmé un bootloader tout à fait génial, puis-ce qu’il permet de changer de jeu directement depuis la carte SD. Ça lui a valu de recevoir un proto de la Gamebuino en avant-première, qu’il déballe et montre dans cette vidéo (en anglais).

 


 - Pourquoi être passé par Indiegogo, cette plateforme te convenait mieux par rapport à d'autres comme Kickstarter ?
L’avantage d’Indiegogo, c’est que c’est une plateforme mondiale qui permet de lancer des projets depuis n’importe où et avec n’importe quelle devise. Kickstarter est plus connu, mais se limite au dollar et n’est pas disponible en France.

- As-tu financé personnellement une partie du projet ?
J’ai financé l’année de développement de ma poche, ce qui représente plusieurs centaines d’euro, sans compter l’hébergement du serveur… et les heures passées !

- Les différentes démarches ont-elles été faciles, notamment pour la conception de la console ?
Facile je ne sais pas, disons qu’il y a des étapes qui ont pris plus de temps que d’autres. D’un point de vue de la conception il s’agit d’un système très simple. Après, je ne suis qu’un jeune novice, j’ai donc du passer beaucoup de temps à apprendre les compétences nécessaires à la réalisation de ce projet (routage, programmation OO, création et hébergement de site web, etc.). Et comme je suis plutôt perfectionniste, j’ai fait et refait les plans un nombre incalculable de fois !

- A qui est-elle destinée en priorité ?
A tout le monde ! Du moins, à tous les gens qui veulent : simplement jouer avec une console rétro, apprendre à programmer des jeux rétro, retrouver la nostalgie de programmer sur un système où chaque octet compte, ou encore avoir une interface toute faite pour des projets existants.

- Quelles sont les connaissances minimum requises pour programmer la Gamebuino ?
De nombreux jeux et exemples seront disponibles, ainsi qu’une documentation complète, et une communauté à l’appui. C’est donc comme pour Arduino, on peut partir de zéro ! Après, ceux qui ont déjà touché à la programmation partiront un peu plus vite, forcément ;)

- As-tu déjà développé quelques jeux ? Vas-tu en proposer lors de la sortie de la Gamebuino ?
Pour l’instant le seul jeu est celui qui est montré dans le trailer. Mais étant donné que plusieurs jeux sont déjà apparus sur le forum alors que personne n’a de Gamebuino pour l’instant, je ne doute pas qu’on aura l’embarras du choix d’ici peu !



- Le projet Indiegogo a été validé très rapidement, pensais-tu avoir autant de succès ?
Je suis toujours pessimiste, comme ça je ne suis jamais déçu. C’est vrai que ça marche pas trop mal.

- Est-ce que cela pourra engendrer des soucis dans la livraison des consoles ? (tu parles notamment sur la page Indiegogo de tester une à une chaque Gamebuino)
Hé oui je vais assembler et tester toutes les Gamebuino une par une avec amour (et un tournevis). Mais il ne faut pas s’inquiéter pour les délais, je dirais même plus au contraire… (mais chuuut, c’est un secret)

- Des évolutions de la consoles sont-elles prévues dans un futur proche ?
La console a maintenant assez de maturité pour ne plus avoir besoin d’évolution d’un point de vu matériel. Tout devrait fonctionner, normalement. Après, je pense proposer une sorte de module universel à brancher sur le dessus de la console pour en étendre les capacités : boutons L/R, vibreur, accéléromètre, communication sans fil, RAM supplémentaire, LED RGB, etc. Mais c’est pour l’instant au stade de l’idée, je plancherai dessus une fois la campagne Indiegogo terminée.


Prototype de moteur vibrant

- Connais-tu les consoles portables open source ? Si oui lesquelles ?
Je connais Arduboy, qui est apparu sur internet la même semaine que la Gamebuino (Ardu-boy, Game-buino… amusant, non ?). C’est d’ailleurs ce qui m’a donné un coup de speed pour précipiter un peu le début de la campagne Indiegogo. Enfin, il n’a toujours pas lancé sa campagne, je n’avais donc pas de raison de m’inquiéter.
Sinon, qui me passe par la tête il y a Uzebox, OUYA, Pandora.

- Que penses-tu de ces consoles ?
Je ne peux pas trop dire, je n’ai jamais essayé ! Mais ce dont je suis sûr, c’est qu’aucune d’entre elles ne fait d’ombre à la Gamebuino, dans la mesure où ce sont des types de console complètement différents.

- As-tu d'autres activités, pros, loisirs, passions ?
Fut un temps où j’avais d’autres activités, mais depuis que Gamebuino est sur Indiegogo j’ai tout juste de temps de dormir. Quand j’ai du temps libre, je m’adonne à la photographie, la fabrication de bidules inutiles, et la bidouille en tout genre (cf. mon blog).







La tanière de r0d0t

- Quelle est ta console ou ordinateur préféré ?
Je dois avouer que ma première console était… la Gamebuino. J’ai toujours joué sur le PC, et dénigré les joueurs de console, pour finir par en faire une moi-même. Pas très cohérent tout ça. Mon PC je l’ai monté, donc difficile de donner une référence. En tout cas je me suis fait plaisir : un gros CPU, tout plein d’RAM, un RAID, un SSD, et une paire de bonnes cartes graphiques.

- Es tu un gamer ? retrogamer ?
J’étais gamer au lycée, mais je trouve maintenant plus distrayant de faire les jeux que d’y jouer. Après, je me fait régulièrement des petits jeux indépendants, qui ont l’avantage d’être très originaux et de pas prendre trop de temps (Limbo, Antichamber, Braid, The Stanley Parable, etc). J’aime bien les jeux au look 8-bit, mais je ne joue pas à des jeux qui sont réellement vieux (le plus vieux doit être AoE2).

- A quel âge as-tu commencé à jouer ? Sur quel(s) support(s) ?
J’ai commencé de jouer avant même de savoir lire, il fallait que mes parents fassent des dessins sur les disquettes pour que je les reconnaisse. C’était un PC Atari, mais je serais bien incapable d’en donner la référence (l’UC était intégrée au clavier, et le disque dur était en option, si ça peut aider) - sûrement un Atari ST - . A dix ans, j’avais mon propre PC dans ma chambre, une épave qui tournait fièrement sous Windows 3.1 du haut de ses 40Mhz.

- Et en ce moment, à quoi joues-tu ?
Un peu de CSS de temps en temps, sinon Starbound.

- As tu d'autres projets à l'esprit ?
Oui, toujours, mais je tente de me freiner. Les projets après la Gamebuino seront d’investir dans une découpe laser chinoise (et de la faire marcher !), de développer des modules et jeux pour la Gamebuino (et gérer la communauté !). J’ai également d’autres idée mais elles sont classées top secret ;)

- Avant cette interview connaissais-tu Open-Consoles.com ?
J’ai découvert Open-Consoles.com en cherchant sur Google qui parlait de ma Gamebuino. Faut pas mal le prendre, en réalité je vais assez peu sur internet (j’suis jamais au courant des buzz du moment).


Merci à Aurélien pour l'intérêt qu'il a bien voulu nous porter et souhaitons le meilleur pour ce projet qu'on adore chez OpenConsoles.com.

La team OpenConsoles.

Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire