Vous avez décidé d'investir dans une console Open Source capable d'émuler le mieux possible vos machines préférées et vous hésitez entre les deux mastodontes que sont la Shield et la Pandora ?

Vous savez que pour moi la Pandora est le must des COPS, mais je vais tenter de faire un comparatif objectif et équitable afin que vous ayez une idée précise des deux produits. Le but étant de savoir laquelle des deux pourra combler vos attentes de retro-gamer.

N'oublions pas cependant que ces consoles ne boxent pas dans la même catégorie : l'une a été créée par un grand groupe connu notamment pour ses cartes graphiques, l'autre par une poignée d'amateurs passionnés par l'open source et avec des moyens très limités il y a de cela plus de cinq ans.

Quelques données techniques :

Nvidia Shield :



  • Processeur Nvidia Tegra 4 Quad Core Mobile
  • Écran 5″ tactile – 1280 x 720, 294 ppi
  • Dimensions : 158 x 135 x 57 mm
  • 579 grammes
  • 2Go de Ram + 16 Go de stockage interne
  • Sortie mini-HDMI
  • Port MicroSD
  • Micro USB 2.0
  • Prise casque 3.5 mm avec support du microphone
  • Gyroscope (3 axes) et Accéléromètre (3 axes)
  • Android Jelly Bean
  • Logiciels : Google Play, TegraZone, Sonic 4 Episode II THD, Expendable : Rearmed, Hulu Plus, Twitch TV

Open Pandora 1Ghz :



  • Système intégré DM3730 de Texas Instruments cadencé à 1Ghz
  • 512 Mo de SDRAM DDR-333
  • Mémoire Flash NAND de 512 Mo
  • Processeur IVA2+ audio et vidéo (basé sur le TMS320C64x+ DSP Core à 430 MHz) utilisant la technologie DaVinci de TI
  • Microprocesseur principal de type ARM Cortex-A8 à 600 MHz
  • Processeur 3D PowerVR SGX 530 (110 MHz) compatible avec l'OpenGL ES 2.0 et ShaderModel 4.1
  • Wi-Fi 802.11b/g intégré
  • Bluetooth 2.0 + EDR (3Mbit/s) intégré
  • Écran tactile LCD large de 4,3 pouces ayant une résolution de 800x480 et pouvant afficher 16,7 millions de couleurs (24 bit) (luminosité de 300 cd/m², contraste de 450:1)
  • Deux "Sticks" analogiques de 15 mm de diamètre concave de 2 mm
  • Un pavé de jeu complet avec deux boutons accessibles par l'arrière
  • Deux fentes pour les cartes SDHC (supporte actuellement les cartes à 64 Gio ou moins)
  • Sortie écouteur supportant jusqu'à 150 mW/canal dans 16 ohms, 99 dB SNR
  • Sortie TV (composite via un adaptateur et S-Video nativement)
  • Micro intégré + possibilité de connecter un micro externe via un casque d'écoute
  • Clavier QWERTY de 43 boutons
  • Port USB 2.0 OTG (480 Mo/s) avec possibilité de charger la Pandora grâce à celui-ci
  • Port USB 2.0 HOST (480 Mo/s) capable de fournir les 500 mA standard pour les appareils connectés à celui-ci
  • Port UART accessible pour la modification matérielle et le débogage
  • Prévention de mise hors service avec fichier de démarrage intégré pour plus de sécurité lors de la programmation expérimentale
  • Fonctionne sous le kernel Linux 2.6.x
  • Batterie au lithium-ion rechargeable de 4 000 mAH
  • Environ 8h30 d'émulation en continu ou d'application générale et 100 heures de musique en continu (écran fermé). La nouvelle quantité de mémoire diminue à peine l'autonomie (quelques minutes seulement)
  • Dimensions : 140×83×27 mm (largeur × hauteur × profondeur)
  • Poids : 335 g (batterie incluse)

Premier contact et ergonomie :

Evidemment, les deux consoles ont été pensées différemment et à des époques différentes, mais dans le même but : avoir sur soi une machine puissante, ergonomique et permettant de jouer de façon optimale.

D'un côté, on a le look PAD Xbox 360 avec la Shield :








De l'autre, un 'mini-ordinateur' de la forme d'une DS :

 





Même si le look au final n'a pas un grand intérêt, autant jouer sur une console qui a de la gueule. De ce côté la Shield l'emporte largement face à sa concurrente. 

Les plastiques ont été 'empruntés' au pad de la 360 et la finition est impeccable. On atteint le niveau de Sony ou de Nintendo sans problème. Côté Pandora, on sent bien que les moyens ne sont pas les mêmes. La coque est solide, mais les finitions ne sont pas géniales. Quelques boîtiers ont des problèmes de fissures, la coque ne s'aligne pas toujours parfaitement avec le clavier quand on la ferme, le capot de la batterie n'est pas vraiment en ligne... Bref la qualité de fabrication n'est pas son point fort.
 
Niveau ergonomie pour la Shield, une fois en main on retrouve toutes les sensations du pad 360. Moi-même possesseur d'une bobox, j'avoue que la prise en main est pratiquement identique, on trouve ses marques rapidement et la position des doigts se fait de façon naturelle. Le dos de la console est composée d'une matière qui accroche bien, les doigts ne pourront pas glisser avec la transpiration donc peu de risques de la faire tomber.

L'accès au boutons et gâchettes est aisé. Les pads répondent au quart de tour et on sent que les contrôles ne seront pas un souci sur cette console. Elle permettra de jouer à n'importe quoi sans problème, du FPS au beat'em all en passant par un bon vieux Sonic.

J'aurais cependant un petit reproche sur les L1 et R1. Une fois l'écran totalement ouvert, ce dernier gêne un peu les doigts lorsqu'on les place complétement sur les gâchettes. Rien de bien méchant, le défaut s'oublie rapidement ingame. Les grandes mains n'apprécieront peut-être pas vraiment.

Un autre petit reproche serait le poids de la bête : 550 grammes. Quand on est habitué à des consoles en moyenne entre 120 et 160 grammes, ça fait plutôt bizarre. Le pad 360 pèse environ 290g et la Pandora 330g, je pense que la batterie joue pour beaucoup dans ce déséquilibre. D'après moi, on joue tous un peu de la même façon, notamment les coudes qui permettent de prendre appui et de supporter le poids, donc on s'y fera rapidement aussi. Et puis un peu d'exercice, ça n'a jamais tué personne :D

Attention, la Pandora n'est pas en reste de son côté, mais si on doit comparer l'ergonomie la Shield est clairement un cran au dessus.

Ses gâchettes ne sont pas spécialement agréables mais répondent correctement en général. Le D-Pad et les boutons sont parmi les meilleurs que j'ai pu essayer sur les consoles open source. 

Les nubs demandent un certain doigté au départ pour s'y habituer. Leur problème, c'est qu'ils ne répondent pas 'toujours' correctement notamment sous XFCE et on doit les faire tourner sur eux-mêmes pour qu'ils réagissent de nouveau. Cela arrive de temps en temps, pas en permanence heureusement. Ils sont en revanche très pratiques sur certains jeux comme les Jedis ou autres FPS.

Du point de vue mobilité en revanche, la Shield ne rentrera jamais dans vos poches de pantalon alors que la Pandora convient aux poches arrières d'un jean par exemple.

L'écran tactile :




Une nouvelle fois, la Shield prendra l'avantage face à la Pandora.

Celui de la Shield est légèrement plus grand, mieux éclairé, lumineux, multi-points et capacitif. La résolution et la finesse des graphismes sont un plaisir pour les yeux. Les mouvements dans les menus se font avec un grand confort. Aucun défaut à mon avis.

Côté Pandora on est plus restreint : résistif et non multi-points. On peut régler facilement son contraste et sa luminosité et le tactile répond bien dans l'ensemble. Il fait le job mais si on doit regarder une vidéo en HD sur l'un ou l'autre des deux consoles, elle ressortira beaucoup mieux sur la Shield.


Côté son :





De ce côté je dirais qu'elles sont à égalité. Le son peut monter plus haut sur la Shield mais au niveau de la qualité c'est à peu près équivalent. 
Je dirais que le son de la Pandora fait un peu plus 'haut-parleur' que la Shield.

Cependant, il y a un problème dont il faut tenir compte, c'est la latence entre l'action et le son dont a parlé Alex793 sur le forum. Je reprends son texte :

J'ai installé CAUSTIC 2 sur la Shield : un logiciel pour faire de la musique, il suffit d'aller dans le menu et on voit la latence audio, résultat 128ms ! C'est juste énorme.

La nexus 7 sous android 4.3 = 40ms, mon Xperia Play avec un vieil android 2.3.4 seulement 55ms et pour ma 7300 j'ai 86ms, ce qui est déjà plus raisonnable et mine de rien on ne perçoit quasi rien, au dessus de 100ms comme la Shield, là ça devient embêtant...

D'ailleurs, venez partager vos résultats avec différentes consoles android, je suis sûr que la plupart sont en dessous de la Shield.


Ça peut être intéressant d'ajouter cette donnée fondamentale lors des prochains test de console.


Pour ma part, cela ne me choque pas plus que ça même si effectivement on ressent le décalage sur certains jeux. Maintenant un fois pris dans l'action on s'en rend pas vraiment compte. 

Pour moi c'est un défaut mineur mais je comprends que cela puisse choquer d'autres joueurs.

Ce défaut n'apparaît pas sur la Pandora.


L'émulation :



Voici la partie qui nous intéresse le plus.

Il n'y a pas de surprises : l'émulation de certaines machines sera soit meilleure, soit plus pratique sur la Pandora ou sur la Shield.

Pour tout ce qui est consoles 8 bits / 16 bits ou antérieures, l'émulation est quasi identique. De la Master System, en passant par la GameBoy, la SNES ou la PC-Engine on obtiendra pratiquement les mêmes résultats. 

Certains émulateurs proposent des options en plus suivant les plateformes, mais rien qui permet à l'une ou l'autre de prendre l'avantage. La Pandora étant capable de lancer Android, il ne reste plus qu'à faire son choix.

Il en est différemment dès qu'on attaque les consoles de cinquième génération comme la PS1 ou la N64.

Pour ma part, je pense que l'émulateur PCSXReARMed de la Pandora est l'un des meilleurs actuellement car il a réussi à lancer pratiquement tous les jeux que je lui ai balancé sans trop de problèmes. En revanche l'intégration des nubs en tant que pad analogique n'est pas au point à 100% et pas de L2/R2 sauf en les assignant à d'autres touches, ce qui n'est pas forcément pratique.

Malgré la tripotée d'émulateurs PSX sous Android, j'ai eu quelques jeux récalcitrants comme Dark Forces qui n'a jamais voulu se lancer correctement. Côté contrôles, pas de souci puisque les pads analogiques peuvent être assignés.

Ce n'est pas l'émulation PSX qui va les départager, mais en revanche l'émulation N64 est nettement meilleure sur la Shield. Sans conteste, on le savait depuis l'arrivée des consoles sous Android et de la G18.

Pour ma part j'utilise Mupen64 et c'est vraiment du bonheur. Tous les contrôles sont assignables facilement et la qualité est au rendez-vous. Et vu le nombre d'émulateurs N64 disponibles on trouve son bonheur sans problème.

Malgré Mupen64plus 2.0 porté par PtitSeb sur la Pandora, je ne pense pas qu'on arrive un jour à la qualité de ce qui se fait sous Android. Même avec la version 1Ghz, les résultats sont mitigés si on doit comparer les deux plateformes.

Et il en sera de même pour l'émulation DS et PSP, la puissance de la Shield lui donne de meilleurs résultats en général. Certains jeux PSP tourneront pratiquement en fullspeed sur la Shield alors qu'on l'atteindra difficilement sur la Pandora 1Ghz. La version Android de Drastic est aussi beaucoup plus agréable à utiliser à mon avis, mais c'est juste une question de goût.

Côté arcade, on obtient des résultats quasi identiques entre la Shield et la Pandora 1Ghz. Je me suis basé en référence sur l'émulation CPS3 et on obtient les mêmes performances. En revanche ce qui va faire la différence, ce sont les jeux que l'on souhaite utiliser.

En effet sur la Pandora la version maximale de Mame pousse à 0.106 en utilisant PanMame. Sur la Shield, on monte à 0.139 ce qui permettra évidemment d'avoir un plus grand choix. Concernant FBA les versions sont identiques mais les options de filtres sur Android sont appréciables.

Fan de la Pandora, je me rassure en revanche avec l'émulation Amiga qui est plus pratique sur ce format. Les boutons physiques et le clavier rendent l'utilisation nettement plus agréables. Maigre consolation :)

Certains systèmes sont plus adaptés à la Pandora, notamment des émulateurs comme Qemu / Dosbox avec l'apport du clavier et une édition plus pratique lors de l'usage des lignes de commande.

Si je dois résumer cette partie, je pense que l'avantage ira de nouveau à la Shield. Elle fait tout ce que fait la Pandora et pour la plupart des cas en mieux.


Les applications :




L'avantage de la Pandora, c'est que les applications que l'on trouve sur le repository lui sont dédiées. Donc pas de surprise de ce côté. Il y a de tout et dans tous les domaines : du jeu à l'émulation en passant par le développement, la musique, le graphisme, la bureautique et les utilitaires. Plus de 1000 applications sont disponibles actuellement (1079 à l'heure où j'écris) dont 99.9% sont gratuites. Et c'est là toute la différence avec la Shield.


Le Google Play et ses 700.000 applications est une mine d'or dans tous les sens du terme. On y trouve de tout : du gratuit comme du payant. On peut comprendre évidemment que les développeurs souhaitent être rémunérés pour leur travail, c'est tout à fait légitime, mais c'est à rajouter au prix de la console. Ne pas oublier qu'un bon nombre d'applications ne gèrent pas nativement les contrôles de la console. Il faudra donc utiliser le tactile, ce qui n'est pas des plus pratique ou bien de petits softs comme TinCore Keymapper mais qui obligent à rooter la console et donc faire sauter sa garantie. Le revers de la médaille.

La navigation internet :





Avec l'émergence des smartphones et de l'internet en général, il était impensable de ne pas comparer cette partie.

Le constat est sans appel, la Pandora ne peut suivre sur ce terrain. 

Il est tellement naturel de naviguer sur la Shield comme on peut le faire sur son téléphone que lancer Firefox sur la Pandora est un vrai supplice. Quelques fois il faudra près de 20 à 30 secondes pour l'afficher et l'utilisation des touches ou du stylet n'est en rien pratique. Mêlé à un Wifi faiblard, je ne l'utilise que le moins possible.

Attention en revanche la saisie de texte n'est pas toujours aisée à cause de la taille de l'écran et de son positionnement, mais on s'y adapte rapidement.

L'autonomie :




Ici la Pandora prend l'avantage car elle permet une utilisation 'normale' pendant près d'une dizaine d'heures. En revanche si on commence à overclocker et utiliser des ressources gourmandes évidemment on descend beaucoup plus rapidement.

Avec une moyenne de 6 heures, la Shield est un très bon compromis.

 
Le prix :


La Shield est vendue au prix de 299$, on peut la trouver chez vendeurs Ebay entre 200€ et 300€. Attention aux frais de port ainsi que les frais d'importation s'il y en a car la facture montera rapidement sinon.

De plus, en cas de pépin il faudra la renvoyer chez nVidia.

La Pandora peut se trouver en version Classic (256MB de ram) entre 150€ et 270€ soit par des vendeurs particuliers soit via GBAX.com ou Dragonbox.de .

La version Rebirth (512 MB) monte entre 300€ et 440€ et la 1Ghz entre 400€ et 499€.

En cas de problème, EvilDragon s'occupe du SAV en Allemagne. Pour quelques réparations basiques il est possible de se rendre à Paris dans une boutique spécialisée (coordonnées sur demande).


Donc, je prends laquelle ?

Si vous êtes toujours là et que vous avez bien suivi, il apparaît que la Shield n'a que des avantages sur sa concurrente :

- meilleure ergonomie
- meilleure émulation en général
- meilleure finition
- meilleur écran
- un prix moins élevé

Mais d'autres critères sont à prendre en ligne de compte.

Certains sont allergiques à Android pour des raisons diverses et variées, mais avouons le : Jelly Bean est vraiment pratique et simple d'utilisation. La Pandora demandera un peu plus de temps pour maîtriser le système si on est comme moi un utilisateur de Windows. Mais une fois la période d'apprentissage passée, il faut avouer qu'il est très simple et pratique notamment avec l'ajout du clavier physique et des nubs.

Si vous souhaitez transporter l'une ou l'autre, la Pandora rentrera beaucoup plus facilement dans vos poches. Le poids de la Shield peut-être un handicap pour pas mal d'utilisateurs qui souhaitent une solution mobile.

La Pandora offre un grand nombre de jeux et d'applications dédiés. La plupart des développeurs sont à l'écoute des critiques et il est assez simple de les contacter afin de soumettre nos commentaires. La communauté autour de cette console est vraiment une des meilleures que j'ai vu. Au moindre problème, on aura toujours une réponse claire sur ce qui ne va pas et comment le résoudre. Des personnalités comme Notaz, PtitSeb, McObit ou Exophase (j'en oublie évidemment) font de cette console un bonheur pour les fans d'émulation et du monde de l'Open Source. Il est à noter que certains émulateurs tournant sous Android viennent directement du travail des développeurs sous Pandora - DraStic en est l'exemple type. Et ils sont gratuits, ce qui n'est pas forcément le cas de sa concurrente.

Je ne crois pas qu'un jour la Shield aura une grande communauté autour d'elle. Le souci des consoles sous Android, c'est qu'il y a tellement de choix, de modèles différents et à des prix très abordables qu'une console comme celle-ci ne peut fédérer énormément d'utilisateurs. On aura droit évidemment à des modifications dans les applis pour tenir compte des contrôles de la Shield, des Roms Customs aussi, mais ce jusqu'à ce qu'un autre produit vienne la remplacer. Sauf erreur de ma part, mais l'ambition de nVidia est de sortir un nouveau modèle à chaque évolution de son Tegra, mais qui pourra ou voudra vraiment suivre ?

Evidemment ce que je viens de dire n'enlève en rien aux qualités de la console et je ne peux que la recommander si vous avez le choix entre les deux. Avec la Shield vous aurez une vraie bête de course capable de faire tourner pratiquement tout à la perfection, elle sera le choix de la raison.

Si personnellement j'ai toujours pensé que la Pandora était la meilleure, je dois admettre que la Shield est une sérieuse concurrente qui risque bouleverser le monde des CPOS.

Je terminerais par quelques vidéos. D'abord une présentation de la Shield, ensuite l'émulation CPS3 par rapport à la Pandora et enfin le jeu Return to Castle Wolfenstein en version Android puis Pandora.
Bon visionnage.

 


BAF

Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

6 commentaires :

  1. J'en rêvais, Nvidia l'a faite....
    Merci Baf pour ce joli travail de comparaison...

    RépondreSupprimer
  2. Désolé de te contredire, mais la shield n'a rien d'open source, le système android bien que dérivé de linux a pour majorité des drivers proprio. En clair il faudrait que le tegra 4 soit open source pour qualifié cette console ainsi, mais la position de Nvidia par rapport au monde du libre est bien connue et ce n'est clairement pas le cas.

    RépondreSupprimer
  3. Oui je sais bien tout cela. Le comparatif sert surtout à répondre aux questions que se posent certains notamment : laquelle est la meilleure actuellement.
    Ce comparatif n'a même pas lieu d'être car on compare deux devices différents mais je ne fais que répondre à la demande.

    RépondreSupprimer
  4. tres bon article, merci, la comparaison entre le gamepad 2 et la shield aurait ete interessant aussi meme si on sait deja que vu que l archos utilise un gpu de 2 generation mali 400 mp monté sur un quadcore pour palier a sa faiblesse ne trompe personne par rapport au tegra 4 qui lui innove un max et envoi du lourd :-) dxdk

    RépondreSupprimer
  5. Je trouve le design de la Shield vraiment immonde (ça reste subjectif bien sûr)... Dommage pour moi car elle a l'air super performante et ergonomique !

    RépondreSupprimer
  6. Quel mythe la pandora !!! C'est vraiment une pépite dans le monde de l'émulation... Dommage qu'elle soit si chère ; c'est la première que je n'arrive pas à craquer parce que pas du tout raisonnable en terme de prix. Frustration !!!!

    RépondreSupprimer