Une interview exclusive de Locomalito !

Nous voici de retour avec une nouvelle interview ! Et celle-ci on ne va pas vous cacher qu'on en est super fier !

Cette fois c'est Locomalito en personne qui a accepté de répondre à nos questions. 




Pour la petite histoire, c'est suite au portage de son jeu l'Abbaye des morts sur Caanoo et Pandora que nous l'avons contacté via twitter pour lui montrer les vidéos que nous avions réalisées. Il a été plutôt emballé et nous lui avons donc demandé s'il accepterait de jouer le jeu de l'interview avec nous !





Les échanges ont eu lieu par mail. Pardonnez donc les quelques approximations qu'il pourrait y avoir dans la traduction. Locomalito est Espagnol et nous avons échangé en Anglais puis retraduit en Français...

Avant de vous laisser lire cette interview captivante où on en apprend plus sur le créateur de Maldita Castilla et Hydorah et sa façon de travailler, sachez que nous avons eu affaire à un homme à l'image de ses jeux : humble, efficace, ouvert et disponible !




Nous étions déjà sous le charme à la rédaction d'Open-Consoles à travers ses jeux magnifiques, cette fois nous sommes définitivement conquis !

Qui est l'homme qui se cache derrière le pseudonyme de Locomalito ?

Je suis un de ces nombreux enfants qui a grandi avec l'amour des jeux vidéos, en imaginant des jeux avec des trucs que j'aime et comment ils pourraient être si je les avais conçu moi-même.

J'ai commencé à dessiner des "captures d'écran" dans mes cahiers, et avec les années, j'ai appris à dessiner des sprites et des arrière-plans en basse résolution et avec une palette limitée. J'ai fini par aimer ça alors même que la haute résolution graphique émergeait.

En 2004, avec la sortie d'outils pour faire des jeux (comme RPGmaker ou Game Maker), j'ai enfin vu l'opportunité de faire ces jeux qui étaient gravés dans mon esprit.

Dans le même temps, j'ai découvert l'intérêt des freewares, et la nécessité de ne plus considérer les jeux vidéo comme un produit mais comme une culture ou un art et si vous préférez.

Quelque chose qui existe pour le simple plaisir de la chose, un jeu.

Nous apprenons souvent beaucoup de choses sur le choix d'un pesudonyme. Peux-tu nous dire d'où vient le tien ?

Eh bien, mon surnom est assez ridicule en espagnol, il signifie quelque chose comme "mauvais petit enfant malade".

Dans ma jeunesse, alors que j'avais enfin fini R-Type en arcade, un drôle de type m'a appelé comme ça (oui, j'étais très heureux, je courais et je criais autour de la salle de jeux).

Ce fut un moment important pour moi, et c'était un nom cool, alors je l'ai utilisé comme surnom quand Internet est arrivé. Comme je me plais à faire des jeux qui me transforme en "Locomalito", alors pourquoi ne pas garder ce nom comme un pseudo?

Quand as-tu commencé à créer des jeux et quelles sont tes motivations pour continuer?

J'ai commencé à faire du graphisme dès que j'ai pu, vers 7 ou 8 ans, sur l'Amiga 500 de mon grand frère. J'ai fait des graphismes pour certains jeux amiga qui n'ont jamais vu le jour, mais j'ai vraiment commencé à faire mes propres jeux en 2004, après quelques expériences avec Game Maker.

J'adore les jeux traditionnels, non par nostalgie, mais parce qu'ils ont certaines valeurs qui sont uniques dans le jeu vidéo: des palettes de couleurs simples et claires, des images faites de gros pixels, et des sons  électroniques (chiptunes) qui remplissent les oreilles.

J'aime ce genre de choses, et je suis triste que les entreprises aient totalement abandonnée ceci dans la production de films photoréalistes. Je ne pense pas qu'un jeu doit être réaliste, pas tous les jeux tout du moins. Le jeu des "Petits Chevaux" ne sera pas meilleur si on joue avec des chevaux réels, au contraire on s'attardera sur leur design et ça tuera le plaisir d'y jouer.

Donc, je fais des jeux non seulement pour le plaisir et la réalisation personnelle, mais pour prêcher sur la partie de jeu de jeux vidéo (jouer pour se donner des défis amusants, pratiquer et s'améliorer chaque jour), et aussi de prêcher sur les caractéristiques des jeux vidéo traditionnels (PixelArt, Chiptune, Direct Gameplay ...)

Comment et pourquoi avoir choisi de partager la source de tes jeux ?

Mes jeux sont freeware ou donationware comme vous préférez l'appeler. Le code source est quelque chose que je garde pour moi, mais je le partagerait avec toute personne qui souhaiterait faire un portage sur une autre plateforme en tant que Freeware.

Peux-tu décrire les étapes de la création de tes jeux ?

En général, cela commence par une vague idée que j'ai en tête. Je laisse mon imagination fonctionner toute la nuit et je dessine ensuite quelques idées sur un bloc-notes que j'ai près de mon lit. Parfois certaines vont bien ensemble et je commence à penser alors comment je pourrais les transformer en jeu.

Il arrive un moment où mes dessins et annotations prennent forme sur mon cahier, je commence alors à réaliser des prototypes sur l'ordinateur, parfois juste en dessinant un "screenshot" et parfois en codant des trucs de base pour voir si cela peut fonctionner en jeu. Si je sens bien tout cela, je décide alors de commencer le travail sur le jeu.

Normalement, je prévois des choses la nuit sur mon cahier et le codage et les dessins dans l'après-midi du lendemain (quand la vraie vie me permet de le faire, bien sûr ! ). Mais de toute façon, j'essaie de ne pas planifier trop de choses pour me permettre d'apporter des changements à la volée si je change d'avis sur telle ou telle chose.

Je ne me contrains pas par rapport à tout ça, j'essaie de garder du plaisir autant que possible, car le plaisir est la raison principale pour aller jusqu'au bout d'un jeu. Ainsi, ça m'est égal d'effacer une grosse partie d'un jeu si je ne suis pas satisfait avec. Etre heureux dans ce que je fais fait partie du plaisir !

Gryzor87 m'aide beaucoup sur la partie musicale, pas seulement parce qu'il fait d'excellentes pistes de sons mais parce qu'il prend part au projet en créant une musique adaptée à chaque partie du jeu et pas seulement comme une musique de fond.

Une fois que je suis content du résultat et que le jeu est totalement terminé je commence une période de test avec un petit groupe de différentes personnes qui le testent, reportent les bugs et donnent leur sentiments et impressions.

Quand tout est fixé et bien équilibré, j'upload le jeu sur mon site.

Te considères-tu comme un Hardcore Gamer, un Casual Gamer ou un Retrogamer ?

Haha ! Je pense qu'un Retrogamer régulier est considéré comme un Hardcore Gamer de nos jours. Je ne me considère pas moi-même comme un Hardcore Gamer mais comme un joueur qui prend du plaisir sur des jeux difficiles !

Cela dit, je ne suis pas en mesure de terminer la plupart des jeux que j'aime ! (Ghost'n Goblins, si tu me regardes !)


Connais-tu les console portables Open-Source et qu'en penses-tu?

J'ai appris leur existence il n'y a pas si longtemps. Je suis totalement d'accord avec la philosophie derrière, mais je n'ai jamais eu l'occasion de voir réellement comment cela fonctionnait. Je suis étonné par le fait que la plupart de ces consoles OpenSource sont des portables alors que moi j'apprécie les jeux vidéos sur grand écran.

L'Abbaye des morts a été récemment porté sur Caanoo, Pandora et Wiz. Trouves-tu cela gratifiant?

Oui bien sûr !

Je défends les freewares et la culture du jeu vidéo en dehors des marchés habituelles alors avoir un portage d'un de mes jeux sur un système ouvert est incroyable !

Beaucoup de personnes intéressés par la GCW Zer0 (LA nouvelle console portable Open-Source) aimerait voir Maldita Castilla et Hydorah disponible dessus. Que penses-tu de cette excellente idée?

Et bien je ne pense pas que beaucoup de mes jeux seront portés vers d'autres systèmes parce que je travaille avec Game Maker (Hydorah et Maldita Castilla ont été fait avec GM 8.1 et plus). Au mieux je peux créer des fichiers .exe pour windows en ce moment. Porter un de mes jeux sur un autre système nécessite d'être un codeur chevronné car il faut tout réécrire à partir de rien et ce n'est pas quelque chose de facile à faire, notamment pour des "gros" jeux comme ces deux là. 

Quoiqu'il en soit, même si les sources de mes jeux ne sont pas publiques, je suis prêt à les partager avec ceux qui voudraient réaliser un portage en tant que Freeware !

A quoi joues-tu en ce moment ?


Je suis très occupé avec mon bébé la plupart du temps, mais quand je peux, je joue encore à La Mulana (en essayant le remake cette fois). Sinon j'essaie de finir Chelnov (arcade) avec un seul crédit, mais ça fait longtemps que je n'ai pas réessayé !

Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

Je réfléchis à un autre petit jeu, comme Verminest ou Viriax. J'ai dans l'idée de le faire dans l'esprit du MSX1, mais il est encore tôt pour le dire !



Un grand merci à Locomalito pour cette interview ! Je profite pour vous donner également cette information intéressante. Locomalito met à disposition sur son site une version de Maldita Castilla spécialement adaptée aux bornes d'arcade maison !


L'équipe d'Open-Consoles

Cet Article vous a été proposé par La Team Open-Consoles

Partager cet Article

Share on Google Plus

Articles similaires

Laissez-nous un commentaire

    Commentaire
    Commentaire

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire